account_circle
Zarejestruj się
menu
person
Premium Avatar
Zaloguj się
Zarejestruj się
Kassel 2024  - 1 runda
Zakończone - 02:01
Anton Matusevich Matusevich, Anton [8]
6
2
6
0
0
Wilson Leite Leite, Wilson
2
6
4
0
0
Wszystkie
Mat
Lei
Zmniejsz
Wygrane gemy serwisowe
Punkty wygrane serwisem %
Break pointy obronione
Punkty wygrane returnem %
Uzyskane break pointy
Wygrane break pointy
Wygrane punkty %
Gemy do zera
Piłka setowa
Piłki meczowe
Set 1Drugi setTrzeci setCzwarty setPiąty set
Mat
Lei
Set 1Drugi setTrzeci setCzwarty setPiąty set
Mat
Lei
Set 1Drugi setTrzeci setCzwarty setPiąty set
Mat
Lei
Set 1Drugi setTrzeci setCzwarty setPiąty set
Mat
Lei
Set 1Drugi setTrzeci setCzwarty setPiąty set
Mat
Lei
Wszystkie
Lei
Mat
Rozwój
Wygrane break pointy
Wygrane punkty %
Set 1Drugi setTrzeci setCzwarty setPiąty set
Mat
Lei
Set 1Drugi setTrzeci setCzwarty setPiąty set
Mat
Lei
Set 1Drugi setTrzeci setCzwarty setPiąty set
Mat
Lei
Set 1Drugi setTrzeci setCzwarty setPiąty set
Mat
Lei
Set 1Drugi setTrzeci setCzwarty setPiąty set
Mat
Lei
Wszystkie Set 1Drugi setTrzeci setCzwarty setPiąty set
Mat
Lei
Serwis
Return
Wszystkie Set 1Drugi setTrzeci setCzwarty setPiąty set
Mat
Lei
Serwis
Return
Wszystkie Set 1Drugi setTrzeci setCzwarty setPiąty set
Mat
Lei
Serwis
Return
Wszystkie Set 1Drugi setTrzeci setCzwarty setPiąty set
Mat
Lei
Serwis
Return
Wszystkie Set 1Drugi setTrzeci setCzwarty setPiąty set
Mat
Lei
Serwis
Return
Wszystkie Set 1Drugi setTrzeci setCzwarty setPiąty set
Mat
Lei
Serwis
Return
Wszystkie Set 1Drugi setTrzeci setCzwarty setPiąty set
Mat
Lei
Serwis
XX
XX
Return
XX
XX
Wszystkie Set 1Drugi setTrzeci setCzwarty setPiąty set
Mat
Lei
Serwis
XX
XX
Return
XX
XX
Wszystkie Set 1Drugi setTrzeci setCzwarty setPiąty set
Mat
Lei
Serwis
XX
XX
Return
XX
XX
Wszystkie Set 1Drugi setTrzeci setCzwarty setPiąty set
Mat
Lei
Serwis
XX
XX
Return
XX
XX
Wszystkie Set 1Drugi setTrzeci setCzwarty setPiąty set
Mat
Lei
Serwis
XX
XX
Return
XX
XX
Wszystkie Set 1Drugi setTrzeci setCzwarty setPiąty set
Mat
Lei
Serwis
XX
XX
Return
XX
XX
Latest flashs flash
Badosa se confie : "Nous ne sommes pas des robots" Paola Badosa n’a pas une trajectoire de carrière classique. Enfant chérie du peuple espagnol, elle a d’abord connu une magnifique ascension, montant même à la 2e place mondiale en 2022, avant de chuter dans les profondeurs du classement.  Assez gravement blessé au dos, Badosa n’est pas passé loin de la retraite. Finalement, à force de courage, la droitière a fini par doucement remonter la pente, réintégrant même le top 100 (65e cette semaine).  Alors que l’épreuve olympique approche, l’Espagnole n’a pas décidé d’activer son classement protégé, préférant économiser son corps en vue de la tournée américaine.  Questionnée par le magazine "Elle", elle s’est récemment confiée sur son état d’esprit actuel : "J'ai appris à faire preuve de beaucoup de patience et à accepter les choses que je ne peux pas contrôler, comme une blessure de ce calibre. J'ai surtout appris à être forte, à me surpasser chaque jour et à accepter ce que je ne peux pas contrôler, ce qui n'est pas rare dans ce sport. C'est quelque chose qui me sert également dans la vie. Ce qui me pousse à me battre tous les jours, c'est la passion pour ce que je fais. Cependant, même si je ne me sens pas vieille (26 ans), comprenez-moi bien, il y a une partie de moi qui est épuisée d'avoir surmonté une pierre après l'autre sur la route. Nous ne sommes pas des robots. Nous devons nous arrêter, réfléchir, respirer et recharger nos batteries. J'ai beaucoup souffert des attentes et des pressions. J'ai été très dure avec moi-même. Je devais apprendre à m'amuser, car avant, je ne voyais que le sommet, le sommet et le sommet. Atteindre cet objectif, et pour y arriver, il faut bien travailler en chemin."
Djokovic : "Ce serait excitant de jouer contre Nadal au deuxième tour" Novak Djokovic est prêt à en découdre.  Alors qu’il va arriver à Paris pour tenter d’obtenir le seul grand accomplissement qui semble manquer à son immense palmarès, à savoir l’or olympique, Djokovic a bien voulu se confier sur ses objectifs lors d’une rencontre presse.  Très motivé et concerné, le Serbe n’a pas caché ce que l’on pensait tous déjà : les Jeux sont son grand objectif cette saison. Ainsi, il a déclaré : "Je suis conscient que nous assistons à la fin d'une ère avec les fins de carrières de Nadal et Murray après les Jeux. Je pense que ma carrière est également en train de toucher à sa fin. Ce serait excitant de jouer contre Nadal au deuxième tour. Le fait de ne pas être le favori selon les bookmakers est une motivation pour moi. Je me sens bien et je suis encore mieux préparé que je ne l'étais avant Wimbledon. Les Jeux Olympiques ont toujours été un grand défi pour moi. J'ai centré toute ma préparation sur ce tournoi." Début de mission face à Ebden, probablement samedi ou dimanche, pour "Nole".
Quand Leconte avait fait l’erreur de ne pas prendre les Jeux Olympiques au sérieux Rappelez-vous. C’était lors de l’édition 1988 des Jeux Olympiques, à Séoul. Le tennis faisait alors son retour après plus de 60 ans d’absence, puisque la dernière apparition de notre sport aux Jeux datait alors de 1924. Lors de cette épreuve où plusieurs grands noms avaient choisi de ne pas se rendre, Henri Leconte avait défrayé la chronique. Invité de dernière minute, il n’avait pas réside au village olympique et s’était incliné dès le second tour, face à Kim Bong-Soo, alors 361e mondial (4-6, 7-5, 6-3, 4-6, 7-5).  De retour en France, Leconte avait atténué sa défaite, considérant le tournoi olympique comme un "tournoi de plage". Or, cette déclaration n’était pas du tout passée auprès du public parisien. En effet, lors de son arrivée à Bercy, la même année, il se fera huer de manière assez violente.  Interrogé sur ce souvenir difficile, il se souvient : "Je ne pensais pas que ça allait être ma fête à ce point. Ma mère a pleuré, ma sœur aussi."
Jeux Olympiques de Paris : Djokovic avec Zverev, Musetti, Tsitsipas et Nadal, Alcaraz avec Medvedev, Ruud, De Minaur et Humbert On le dit depuis des semaines, le circuit ATP est en train de s'ouvrir et, bien que les vainqueurs finaux soient plus ou moins prévisibles, les tournois en ressortent de moins en moins fermés. Ainsi, cette édition parisienne des Jeux Olympiques s’annonce particulièrement indécise et, le moins que l’on puisse dire, c’est que le tirage au sort a encore fait monter la sauce. Si les deux parties de tableau semblent assez relevées et comparables, la partie haute, celle de Djokovic, est peut-être encore un plus difficile que celle d’Alcaraz. Novak Djokovic devra proposer son tout meilleur tennis s’il veut décrocher l'or olympique. Après un premier match a priori tranquille, il pourrait faire face à un immense rendez-vous dès le second tour avec un potentiel duel face à un certain Rafael Nadal, quatorze fois titré Porte d’Auteuil.  Par la suite, les jeux sont assez ouverts, mais il lui faudra probablement mater des joueurs tels que Fils, Arnaldi ou Raonic. À partir des quarts, c’est un vrai parcours du combattant qui se dessine, théoriquement. En effet, il pourrait d’abord retrouver un certain Stefanos Tsitsipas, titré à Monte-Carlos en avril. Puis, pour une place en finale, ce sera a priori encore un énorme adversaire qui l’attendra, puisqu’il pourrait affronter Zverev ou Musetti. Soyons clairs, si "Nole" veut repartir de Paris avec la médaille d’or, il n’a pas vraiment le choix : il faudra qu’il joue son meilleur tennis et assez vite. Dans la partie basse de tableau, Alcaraz ne devra pas se reposer sur ses loriers non plus, même s’il a été un peu plus épargné. Après des premiers matchs à sa portée, les choses pourraient se corser. Il pourrait retrouver, dès les huitièmes de finale, Alejandro Tabilo, très costaud sur terre battue. Par la suite, c’est probablement De Minaur, dans la forme de sa vie, qui devrait se présenter. Enfin, pour rejoindre la finale, "Carlito" devrait théoriquement maitriser Medvedev, Humbert ou Ruud.  Quels que soient les deux joueurs qui se présenteront en finale, il est certain qu’ils auront chèrement vendu leur peau. Bien sûr, il est fort probable que de nombreuses surprises et exploits viennent secouer ces Jeux Olympiques. Début des hostilités samedi. 
Jeux Olympiques de Paris : Swiatek avec Rybakina, Gauff avec Paolini Cette fois, ça y est, les participantes à ce tournoi olympique de Paris sont fixées. Sans surprise, le parcours sera forcément difficile et ce seront les deux joueuses les plus résilientes qui pourront entrer sur le Chatrier et se disputer la médaille d’or.  Dans la partie haute de tableau, Iga Swiatek a hérité d’un tirage à sa portée et, au vu de son statut sur la surface, il est peu probable qu’elle soit réellement testée avant les demi-finales. On signale quand même la présence de Diana Shnaider, 23e mondiale et surtout titrée à Budapest, qu’elle pourrait retrouver en huitièmes de finale. En fin d’épreuve, Swiatek devra tout de même faire face, théoriquement, à des adversaires coriaces si elle veut ramener une médaille à la Pologne. Ainsi, elle pourrait retrouver Ostapenko, Collins ou la revenante Wozniacki en quarts de finale. Pour une place en finale, c’est Zheng, Osaka ou encore Rybakina qui pourrait se présenter. Dans la partie basse du tableau, Coco Gauff ne semble pas avoir été autant épargnée, puisque quelques sérieuses outsiders se retrouvent sur son chemin. Après des premiers matchs qui devraient être tranquilles, même si elle devra se méfier de la revenante Tomljanovic au premier tour, elle pourrait retrouver Dona Vekic, très en forme depuis plusieurs semaines (finaliste à Bad Hombourg et demi-finaliste à Wimbledon), en huitièmes de finale. Par la suite, il lui faudrait, théoriquement, enchaîner des succès sur Sakkari ou Kostyuk, puis surtout sur Krejcikova, Paolini ou Pegula pour se hisser en finale. La porte-drapeau américaine va devoir rester sur ses gardes ! Cette édition des Jeux s’annonce encore une fois passionnante et de nombreuses surprises risquent de venir brouiller les cartes.
63 missing translations
Please help us to translate TennisTemple